La victoire au moins mauvais des deux...

Tout était réuni pour la pratique du football: un bel après-midi printanier, une belle chambrée, mais hélas le football n’y était pas. On avait presque l’impression que les joueurs s’étaient donné le mot. Il aura fallu attendre la 34e minute pour voir le gardien ajoulot Pilloud s’interposer devant Andrini qui se trouvait absolument seul devant lui. Même s’ils se montrèrent légèrement supérieurs au fil des minutes, les banlieusards bernois ne parvenaient pas à trouver la solution pour faire plier l’échine à la défense jurassienne.

Bümpliz 78 - Porrentruy 2-0 (0-0)

Bümpliz: Pfister; Nogales, Ramazani, Balmer, Küng; Näfen, Schmidt, Murina (87e Zollinger), Majstorovic (67e Zgraggen); Huber (77e Roci), Andrini.
Porrentruy:
Pilloud; Comment, Jubin, Aubert, Halbeisen; Gallardo (20e Jolissaint), Kiefer (85e Sacconi), Riedo, Thiébaud; Quiquerez (59e Hamidi), Ndiaye.
Buts:
54e Andrini 1-0. 89e Roci 2-0.
Notes:
stade Bodenweid (terrain synthétique). 180 spectateurs. Arbitre: M. Philipp Lüthi. Avertissements: 81e Schmidt (jeu dur), 90e Zollinger (réclamations). Porrentruy sans Olivier Gschwind (blessé) et Bümpliz sans Conda, Nissile, Marcoyannakis et Tugal (blessés). Coups de coin: 8-2 (5-1).

En début de seconde mitemps, Pilloud sauvait son camp à deux reprises devant Andrini (49e) et Murina (53e). Il ne pouvait cependant rien faire quelques secondes plus tard sur une percée d’Andrini. A l’heure de jeu, Pfister s’interposait brillamment sur une excellente reprise d’Hamidi. Porrentruy essayait bien de réagir mais son jeu était bien trop brouillon pour prétendre à plus. Et c’est finalement dans l’indifférence générale que Bümpliz doublait la mise par Roci. Et voilà, il y a des jours où rien ne va, même au football.

Les étoiles

*** Sandro Andini (Bümpliz) ** Emmanuel Pilloud (Porrentruy) * Jahmali Ramazani (Bümpliz)

Le Quotidien Jurassien du 31.03.14